L’Urgence sociale: mettre en place un filet social et renforcer le pouvoir d’achat

Programme social: Un pacte national contre la pauvreté

9alb Tounes s’alarme de la détérioration du niveau de vie du citoyen tunisien, du déclin des indicateurs humains et de l’accroissement de la pauvreté dus à l’incompétence politique des gouvernements successifs. Aujourd’hui plus de 1,7 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté selon les chiffres de l’INS et 285 mille familles nécessiteuses vivent grâce à une aide sociale de moins de 200 dinars par mois. 300 mille personnes n’ont pas accès à l’eau et des dizaines de villages isolés, notamment dans les zones montagneuses frontalières, n’ont ni accès à l’eau, ni à l’électricité, ni à logement décent. 

Nous croyons en un Etat garantissant les droits fondamentaux à la nourriture, au logement, à la santé et à l’éducation pour nos concitoyens les plus démunis et s’engage à mettre en place un filet social afin d’atténuer les inégalités et de rétablir un revenu minimum citoyen aux plus démunis. 

 

   Budget Social:

Pour la première fois en Tunisie, le budget de l’état sera divisé en trois budgets: social, d’état et local.

        ◦ Le budget social sera consacré à la lutte contre la pauvreté, à la santé, à l’éducation et au bien-être social.
        ◦ Collecter toutes les ressources financières des Fonds sociaux et en disposer de manière claire et transparente.
        ◦ Redistribution de la compensation aux bénéficiaires réels par le biais d'un soutien direct aux nécessiteux. 
        ◦ Mise en place d’un bouclier social qui porte les allocations aux familles nécessiteuses selon les recommandations de la Banque Mondiale
        ◦ Elargir la base des bénéficiaires du programme de bouclier social.
        ◦ Acheminement de l’eau potable à 300 000 citoyens qui n’y ont pas accès.
        ◦ Assainissement des les logements rudimentaires des familles nécessiteuses. 
        ◦ Construction de 50 000 logements sociaux dans les villes et création de villages modèles pour réduire la dispersion démographique
        ◦ Aides aux familles ayant des besoins spéciaux (handicapés) à réaménager leurs logements en fonction de leurs besoins


   Renforcer le pouvoir d’achat : Maîtrise des prix à la consommation par la maîtrise des circuits de distribution
Grand perdant de la dévaluation hasardeuse du dinar tunisien, des taux d’intérêts excessifs, d’une inflation galopante et de mauvaises politiques économiques favorisant l’import et les monopoles, le citoyen Tunisien peine à subvenir à ses besoins. Afin de contre-carrer la dégradation du pouvoir d’achat des Tunisiens, notamment a travers la hausse des prix à la consommation,  9alb Tounes propose une série de mesures telles que:

        ◦ Réduction des coûts de production pour les agriculteurs et améliorer le contrôle de la distribution et des prix 
        ◦ Libération des marchés de gros du monopole et création de nouveaux marchés de gros tout en simplifiant les itinéraires de distribution 
        ◦ Création de marchés et de centres de distribution mutuelle et de points de vente de soutien, du producteur au consommateur, grâce à la mise en place d’incitations fiscales et financières.
        ◦ Soutien direct à la production agricole via une  réduction des taxes sur les intrants essentiels et ce, pour réduire les coûts de production 
        ◦ Fixer le prix d’une bouteille de gaz et le prix du gasoil pendant trois ans pour les citoyens qui n’ont pas de gaz naturel pour encourager les professionnels à contrôler les coûts de production. 

 

   Lutte contre le chômage:
        ◦ Nous nous efforcerons de faire en sorte que, dans chaque famille qui ne dispose pas de revenu permanent, un projet soit mis en place grâce à des incitations financières dans le cadre de notre projet d’économie solidaire avec une contribution à l’autofinancement, la facilitation des prêts (en particulier pour la micro finance),​​la formation et l’encadrement.
        ◦ Sélection de 2 000 projets pour les jeunes  dans des domaines prioritaires (énergie, agriculture, technologies de la communication) et les aider à obtenir des prêts garantis par l'État.
        ◦ Créer dans chaque gouvernorat un projet de développement durable et à valeur ajoutée qui correspond aux spécificités de la région et s’intègre dans une vision d’ensemble via un partenariat public- privé.