Renforcer le tissu productif

Programme économique : Libérer le potentiel économique de la Tunisie

   Revalorisation de l’Agriculture et réformes foncières
L’agriculture est au coeur de notre projet économique et social, parce qu’elle représente une valeur sûre de croissance et d’emploi. Loin de la paupérisation dont ce secteur a été victime nous proposons un pacte performance pour l’agriculture afin d’élever ce secteur stratégique aux normes et à la hauteur des défis internationaux et d’attirer les investissements. Notre programme vise à doubler la contribution du secteur agricole au PIB. 
        ◦ Par conséquent, nous publierons des codes de l'économie agricole et des ressources marines : un code complet et simple, garantissant le financement de ce secteur principal en Tunisie

        ◦ Engager les banques à allouer une partie importante des portefeuilles de prêts au financement de l'agriculture, de la pêche et des industries alimentaires, encourager l'économie solidaire dans l'agriculture et activer le concept de solidarité agricole selon les normes modernes.
        ◦ Valorisation de 800 000 hectares de terres internationales et établissement d'une loi sur l'exploitation conjointe des secteurs public et privé afin de parvenir à l'autosuffisance en matériaux stratégiques
        ◦ Accorder des subventions directes aux agriculteurs selon des programmes-objectifs par filière 

        ◦ Nous allons contrôler à nouveau les matériaux et les semences fournis et chercher à les compenser avec des semences locales tout en ouvrant les perspectives d'exportation de ces semences, puisque la qualité de nos produits est reconnue.
        ◦ Nous soutiendrons l’agriculture biologique et visons à faire de la Tunisie un important producteur de produits de l’agriculture biologique aux niveaux africain et méditerranéen, ainsi que d’empêcher l’utilisation de produits chimiques dangereux et de pesticides dans l’agriculture.
        ◦ Réhabilitation du réseau de distribution de l’eau et des barrages stratégiques avec la meilleure technologie issue de la coopération internationale
        ◦ Création de coopératives/ sociétés de collecte et de commercialisation des produits agricoles par filière. 
        ◦ Encourager la transition énergétique dans l’agriculture et la maîtrise de l’irrigation (subventions directes par contrat-objectif).
        ◦ Donner une impulsion au secteur agroalimentaire et à l’exportation, en encourageant l’investissement dans les terres domaniales qui représentent la plus grande surface arable du pays à très haut potentiel


   Industries manufacturières
La Tunisie est parmi les premiers pays arabes et africains à avoir connu sa révolution industrielle. Pourtant forte de sa situation géographique, ses dispositifs légaux d’incitation et d’encouragement à l’investissement et de ses ressources humaines, le tissu industriel Tunisien n’a pu croitre durablement depuis la révolution de 2011 (et particulièrement depuis ces deux dernières années).
9alb Tounes souhaite intégrer la Tunisie dans la chaine mondiale de produits manufacturés à forte valeur ajoutée, soutenir la montée en gamme (en termes de qualité et d’innovation) de nos produits, pousser à la diversification de nos exportations afin de maintenir la compétitivité du pays et, enfin, positionner le pays en tant que véritable plateforme entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne.

        ◦ Encourager les entreprises à monter dans la chaine de valeur en investissant dans le R&D et leur développement international.
        ◦ Le R& D dans les universités devra aussi être dans les secteurs prioritaires
        ◦ Encourager les grandes industries à créer des incubateurs inversés dans les secteurs prioritaires (par dégrèvement fiscal)
        ◦ Mise en place de clusters sectoriel pour l’innovation 
        ◦ Disponibilité de centre de formation d’experts pour les filières stratégiques : automobile, aéronautique, agro-alimentaire, textile
        ◦ L’impulsion d’une politique de développement industriel régional qui permet de booster des régions par secteur, à même de mettre en place tout un pole intégré autour d’une industrie ou d’un produit, permettant ainsi la spécialisation, la compétitivité, et la performance.

 

    Secteur de l’énergie et des ressources naturelles
Le secteur énergétique en Tunisie est marqué par un déséquilibre flagrant avec des régions riches en ressources et potentiel d’ensoleillement mais dont les populations sont désavantagées. Le programme de 9alb Tounes vise à activer le secteur de l’énergie et des mines en tant que moteur pour la croissance économique et de l’emploi. Le déficit énergétique représente plus de 30% du déficit commercial, ce qui a ramené l'indépendance énergétique de la Tunisie à 48% en 2019, contre 95% en 2010. Qui plus les groupes vulnérables ne bénéficient que de 20% des subventions destinées à ce secteur. 

        ◦ Accélérer l'octroi de licences d'exploration pétrolière et augmenter leur nombre
        ◦ Encourager l'exploration maritime dans le nord de la Tunisie à travers des impôts avantageux 
        ◦ Lancement d'une révolution énergétique pour les jeunes appelée "1MEGA JEUNE" qui permet à un nombre important de chômeurs de produire de l'énergie renouvelable dans les 1 MW grâce aux mécanismes de financement actuellement disponibles sur le marché, avec l'engagement de l'État à promouvoir l'autofinancement et l'achat d'électricité. 
        ◦ Livraison d'eau potable et d'eau industrielle à Gafsa par le biais du projet de dessalement de l'eau de mer à Skhira, et l'attribution de l'eau de la région à la population et à l'agriculture.
        ◦ Créer une bourse de valeurs privée pour financer, explorer, produire et exporter des matériaux minéraux pour des investissements privés et publics
        ◦ Conversion de la moitié des besoins énergétiques au complexe chimique et de la société Phosphate Gafsa en production locale d’énergies renouvelables (constructeur automobile) 
        ◦ Encourager les projets s’articulant autour des besoins du complexe en pièces de rechange, fournitures et phosphates. 

 

   Une stratégie nationale pour les technologies modernes de maîtrise de l'eau 
9alb Tounes s’engage également à présenter une stratégie cohérente pour la distribution et exploitation de l’eau, ressource précieuse dans une Tunisie en stress hydrique.

        ◦ Développer une stratégie de gestion durable de l'eau et mettre en place le Conseil national de l'eau pour le suivi de sa mise en œuvre. Cela a permettra au Conseil national de l'eau de jouer un rôle stratégique mais également de s'intégrer à la stratégie de l'agriculture (produits agricoles économes en eau).
        ◦ Modernisation du système de distribution d'eau actuel afin de réduire les fuites et pertes d'eau dans les canaux estimés de 30 à 50% à un taux de 20%
        ◦ Etudier et concrétiser un projet d’usines de dessalement fonctionnant grâce à l’énergie solaire dans le sud
        ◦ Supervision des réseaux de distribution d'eau en fonction de la demande réelle
        ◦ Développer une politique agricole prenant en compte le concept d'eau virtuelle
        ◦ Redéfinir la stratégie de l'eau (barrages, réseaux d'irrigation et dessalement) à travers la mise en place de réseaux d'eau intelligents. 

   Secteur touristique
Les réformes du secteur touristique sont connues et validées aussi bien par les institutions de l’Etat que par les opérateurs économiques -­‐ seul le courage politique manque à mettre en place ces réformes :

        ◦ Libéralisation du transport aérien interne et externe : Open Sky 2021 et ouverture complète du charter aux tunisiens tout en préservant et en investissant dans Tunis Air
        ◦ Restructuration de la dette du secteur hôtelier
        ◦ Montée en gamme et diversification des créneaux touristiques (écologique/archéologique/santé/congrès…) avec une meilleure visibilité du produit tunisien
        ◦ Favoriser la formation et le déploiement d’une main d’œuvre qualifiée.
        ◦ Développer le concept des TO locaux et de « l’out-­‐going »
        ◦ Axer sur la technologie pour développer le marketing, le service dans les unités hôtelières, les centrales de réservation en ligne etc.
        ◦ Mise aux standards internationaux des hôtels, aéroports et gares, etc.