Santé, un droit pour tous: vers une Couverture de Santé Universelle et Un système de santé publique développé et mobile au service des populations éloignées

Programme social: Un pacte national contre la pauvreté

Le système de santé actuel en Tunisie ne peut plus se limiter à des réponses urgentes et ponctuelles. Il est nécessaire d’adopter des changements profonds qui nous permettront de sortir d’une situation de déficience et de défiance afin de mieux répondre aux attentes de la population.


Nous considérons que le citoyen doit être placé au centre du système de soins avec une accessibilité géographique, financière et sociale. Nous œuvrons pour une Couverture de Santé Universelle afin que tout citoyen ait accès aux services de santé à des couts abordables, sur tout le territoire, grâce à un personnel tunisien qualifié et ayant accès aux médicaments et technologies nécessaires. 

 

   Nous faisons de la santé familiale et de proximité le pilier du système de santé en:
        ◦ Permettant à tous les Tunisiens d'avoir une couverture de régime de base unifiée 
        ◦ Valorisant le rôle de la protection de la famille, de la prévention, de la vaccination et un programme pour les personnes âgées
        ◦ Créant un transport sanitaire mobile garantissant l’évacuation sanitaire
        ◦ Créant des centres ambulatoires avec un plateau technique approprié,
        ◦ Mise en place de 13 centres de santé mobiles pour fournir des services de vaccination, et examiner les maladies chroniques et du cancer et de planification familiale dans 13 régions prioritaires 

        ◦ Offrant une médecine de spécialité de proximité dans les zones prioritaires : 
              1. Fournir 3 médecins spécialistes dans chaque spécialité dans les 35 hôpitaux régionaux.
              2. Augmenter le nombre de spécialités dans les hôpitaux régionaux de 6 à 13.
              3. Apporter des spécialités médicales aux citoyens dans toute la république

        ◦ Mettant en place un programme de parrainage des zones prioritaires par les facultés de médecine
        ◦ Assurant la disponibilité des médicaments à tous les citoyens et gratuité pour les plus démunis. 

 

   Nous cherchons à endiguer la fuite de nos compétences médicales en :

        ◦ Modernisant les structures sanitaires publiques pour obéir aux standards internationaux en termes d’architecture, d’équipement et d’organisation
        ◦ Un Scanner et Une imagerie médicale par résonance magnétique (IRM) dans chaque gouvernorat.
        ◦ Connexion de périphériques IRM à un ordinateur pour fournir un service de lecture à distance (TELEMEDECINE).

        ◦ Mettant en place d’un système automatisé sécurisé pour la distribution de médicaments dans les services médicaux à forte consommation afin de rationaliser les comportements

        ◦ Réhabilitant progressivement les 2135 dispensaires répartis dans tout le pays. 

        ◦  Modernisation des institutions de santé publique à raison d’un hôpital par an : Amélioration des conditions d'accueil et de la qualité des services médicaux 
        ◦ Assurant Sécurité des patients et du personnel médical dans les établissements de santé publics
        ◦  Revalorisant nos talents, médecins et paramédicaux avec une formation académique, une accréditation des diplômes, une formation médicale continue, un modèle de développement intégré, une révision des salaires de tous les corps de santé publique


           1. Motivation des médecins de famille dans les dispensaires par le biais d'un contrat d'efficacité de la performance (contrat de salaire de base et prime en fonction du nombre des visites médicales réalisées).
          2. Revalorisation de nos compétences médicales et paramédicales : Certifications, Support des formations, Examiner le statut du cadre médical et paramédical dans les établissements de santé publics
          3. Adopter le projet de loi sur la responsabilité médicale, 
         4. Encourager d’avantage la recherche médicale